ÊTES-VOUS VRAIMENT AU POINT SUR LES RÉELLES DIFFERENCES ENTRE UN VTC ET UN TAXI PARISIEN ?

Beaucoup de nos clients se posent encore la question des différences entre un Taxi parisien et un VTC.

Voici donc quelques éléments de réponse pour y voir plus clair;

Aujourd’hui, il est indéniable que les taxis parisiens n’ont plus le monopole du transport de personnes dans la région parisienne.

Depuis maintenant une dizaine d’années, ils doivent composer avec un concurrent venu briser ce fameux monopole, j’ai nommé l’exploitant de VTC. Pour les moins aguerris, VTC signifie littéralement Véhicule de Transport avec Chauffeur.

Si la base commune des deux métiers est le transport de personnes, il existe cependant tellement de différences qu’on finirait par y perdre son latin. Voici donc 10 réelles différences entre un exploitant de véhicule de transport avec chauffeur et un artisan taxi parisien.

 

  1. TARIFICATION

TAXI : Tarification règlementée par l’état, ce qui implique des variations ponctuelles. Le tarif est connu par le client uniquement en fin de course avec parfois quelques sueurs froides (sauf pour les forfaits paris – aéroports)

VTC : Tarification libre. Le tarif d’un VTC est toujours fixe et connu dès la réservation par le client. Pas de supplément à partir du 4ème passager par exemple car un VTC ne peut facturer au nombre de passagers.

 

  1. VEHICULE

TAXI : Un véhicule destiné à l’usage de taxi est soumis à des obligations de taille et d’ancienneté, mais ces obligations sont variables selon les départements.

VTC : Un véhicule destiné à l’usage de VTC est soumis à des obligations de taille, d’ancienneté et de puissance qui elles sont identiques sur tout le territoire national.

 

  1. PRIVILEGES

TAXI : Les taxis bénéficient de nombreux privilèges et jouissent entre autres de zones réservées facilitant ainsi grandement leur service quotidien (voies de bus, zones de prise en charge dédiées aux aéroports, zones de stationnement sur la chaussée…) Et biens d’autres encore.

VTC : Aucun privilège pour les VTC qui leur permet de faciliter au quotidien leur service.

Les chauffeurs de VTC sont soumis aux mêmes règles que les autres automobilistes.

 

  1. CONVENTION CPAM

TAXI : Possibilité de transporter des malades grâce à une convention avec l’assurance maladie ce qui représente une opportunité supplémentaire de développement non négligeable.

VTC : Aucune possibilité de transporter des malades grâce à une convention car il n’en existe aucune à l’heure actuelle pour les VTC. Cela permettrait pourtant aux malades de bénéficier d’une belle alternative dans l’offre de transport.

 

  1. LOBBYING

TAXI : Il est de notoriété publique qu’il existe un lobby qui défend ardemment la cause des taxis auprès des autorités et que ces dernières les écoutent attentivement et appliquent très souvent leurs revendications.

VTC : Il n’y a à ce jour aucune institution suffisamment influente pour faire respecter les revendications des acteurs du secteur VTC. Affaire à suivre…